Retour intégrateur – Claude Gimenez, Airbus

«L’exosquelette Japet.W est le seul produit crédible pour lutter contre le mal de dos et s’inscrit dans une démarche globale de santé, sécurité et bien être en entreprise »
Retour d’experience de Claude Gimenez, Ingénieur R&T Manufacturing et responsable de la mission exosquelette chez Airbus.

Claude Gimenez Airbus

Qu’est-ce qui vous à amener à enclencher une démarche d’utilisation d’exosquelette ?

Le but est avant tout de diminuer les risques de troubles musculosquelettiques. Il y a une très forte implication d’Airbus dans la recherche de nouvelles solutions pour la santé, sécurité et le bien être des collaborateurs. Il faut bien comprendre qu’avant d’en arriver à la mise en place d’exosquelettes, on fait un gros travail concernant les aménagements des postes ; il y a des ergonomes dans toutes les usines et des médecins sont présents sur sites. Malheureusement parfois ça ne suffit pas, il faut trouver d’autres solutions et les exosquelettes font partie des nouvelles solutions innovantes qui peuvent avoir un réel impact sur la santé et le bien-être du collaborateur.

 

Qu’est ce qui fait que l’exosquelette Japet.W vous a intéressé ?

Comme dans toutes les entreprises, nous rencontrons des problématiques concernant le mal de dos et l’exosquelette Japet.W est actuellement le seul produit crédible qui existe. Le fait qu’il y ait une validation médicale et scientifique dans la démarche de développement du produit est quelque chose qui apporte vraiment de la crédibilité. Au sein d’Airbus nous faisons notre maximum pour éviter l’arrivée des pathologies mais les problèmes de dos sont courants et l’exosquelette Japet.W est une solution qui peut être proposée pour ces collaborateurs.

 

Comment décririez-vous l’exosquelette Japet.W ?

Contrairement à beaucoup d’autres exosquelettes, Japet.W est un produit préventif et curatif. C’est également un des seuls à être actif, le fait de préserver l’activité musculaire est quelque chose d’important pour le maintien en activité et pour la santé du collaborateur. Je vois l’exosquelette Japet.W comme un produit avec lequel je me dis : avec ce dispositif, je ne vais plus avoir mal au dos.

 

Quelles sont les prochaines étapes ?

L’objectif est de tester le dispositif sur un site du groupe, bien sûr, ce test sera accompagné et encadré de spécialistes, ensuite si les retours sont positifs, nous entrerons dans une démarche à plus grande échelle sur les autres sites d’Airbus. L’idée étant de proposer le dispositif à l’ensemble des sites Airbus, pour qu’ils s’intègrent dans notre démarche globale de recherche de solutions pour le bien être des collaborateurs.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouveautés.