Retour utilisateur – Anne Gantet, APHP

« Dès qu’on a commencé à travailler avec l’exosquelette on a ressenti l’effet bénéfique de légèreté et de bonne posture du dos, c’est vraiment miraculeux. »
Retour d’expérience d’Anne Gantet sur l’utilisation de l’exosquelette Japet.W à l’Hôpital Bichat, APHP.

Anne Gantet aphp

Le secteur de l’aide et du soins à la personne est l’un des plus touché par les problématiques de dos avec 1 accident de travail sur 3 lié à la lombalgie.

Avec l’afflux des patients, la période COVID-19 n’en a été que plus intense pour le personnel hospitalier, où ils sont « passés de 32 à 50 lits».

Anne Gantet, cadre de santé en réanimation médicale et infectieuse à l’Hôpital Bichat, APHP, revient sur l’utilisation de l’exosquelette Japet.W pendant cette période.

Les difficultés dans le milieu hospitalier – Hôpital Bichat, APHP ?

A l’hôpital, les TMS représentent une grosse proportion d’arrêts maladies. Les livraisons de palette pour la pharmacie font en moyenne 700Kg. Une fois le déchargement effectué, il faut déballer les cartons, et les emmener pour les ranger dans des lieux qui ne sont pas forcements très ergonomiques.

En plus du secteur du transport, il y a aussi celui du brancardage et du personnel soignant où les aides-soignantes portent à longueur de journée des patients. Ensuite, il y a tout ce qui est rangement, comme en pharmacie, où les livraisons arrivent par palette allant de 600 à 800kg. De plus, le nombre de lit en réanimation a augmenté, il est passé de 35 à 50 lits, nous avons donc dû aider les deux logisticiens dans le rangement des diverses livraisons.

Quels ont été les ressentis à l’utilisation de l’exosquelette Japet.W ?

Nous avons deux logisticiens dont une qui rencontre des problèmes depuis de nombreuses années. Les logisticiens ont trouvé ça miraculeux de prendre des cartons et de pouvoir les soulever sans ressentir le poids de la charge sur les lombaires. Quand nous avons commencé à travailler avec le Japet.W, il y a eu cet effet bénéfique en termes de légèreté et de bonnes positions.

J’ai développé des sciatalgies, quand l’équipe de Japet est arrivée pour faire la démonstration, j’ai essayé l’exosquelette et rien que le fait de monter et descendre les différents niveaux, je me suis aperçue que j’étais soulagée et que j’avais moins de douleurs, sans aller voir de médecin. De toute façon il n’y avait pas de médecin en ville à ce moment-là puisqu’on était en confinement et sans traitement, j’étais vraiment contente de pouvoir utiliser l’exosquelette.

Un petit mot pour conclure ?

Beaucoup de personnes curieuses sont venus voir l’exosquelette et le tester à l’intérieur de l’hôpital. Les personnes sont vraiment très intéressées et comme je vous l’ai dit, pour ma part, ça m’a soulagé et sincèrement, cela m’a rendu un grand service.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouveautés.